Pouvoirs du Conseil de surveillance

Le Conseil de surveillance exerce le contrôle permanent de la gestion conduite par le Directoire. 

Ainsi que l’article 15 des statuts de la Société le prévoit, l’autorisation préalable du Conseil est notamment requise pour :

  • toute opération réalisée par la Société (ou par un holding intermédiaire) supérieure à 100 M€ ;
  • toute décision engageant durablement l’avenir de la Société ou de ses filiales, c'est-à-dire, selon l’interprétation du Conseil, toute décision modifiant sensiblement la stratégie ou l’image du groupe Wendel ;
  • la proposition à l’Assemblée générale de toute modification statutaire.

Afin d’exercer sa mission dans les meilleures conditions, le Conseil de surveillance est assisté de 2 Comités : le Comité d’audit et le Comité de gouvernance.

En 2010, le Conseil de surveillance du Groupe a précisé ses règles de fonctionnement en adoptant un règlement intérieur qui fixe les droits et obligations des membres du Conseil de surveillance.

Pouvoirs du Directoire

Le Directoire est investi des pouvoirs les plus étendus pour agir en toutes circonstances au nom de la Société.

Il exerce ces pouvoirs dans la limite de l’objet social et sous réserve de ceux que la loi et les statuts de la Société attribuent expressément aux assemblées d’actionnaires et au Conseil de surveillance. 

Le Directoire établit et présente au Conseil de surveillance la stratégie, son rapport trimestriel sur la situation et les perspectives de la Société, ainsi que les comptes annuels et trimestriels. Le Directoire informe également régulièrement le Conseil de surveillance de l’évolution de l’Actif Net Réévalué par action (ANR).

Déontologie des organes de direction et de surveillance

Une charte de confidentialité et déontologie boursière s’applique aux membres du Directoire et du Conseil de surveillance ainsi qu’aux salariés de la Société. En outre, le Conseil de surveillance a renforcé dans son règlement intérieur les procédures visant à prévenir les conflits d’intérêts en son sein.