En 2017, Wendel estimait être en capacité d’investir jusqu’à 3 Md€ principalement dans des sociétés non cotées présentant un fort potentiel de croissance rentable si les conditions de marché s’y prêtaient. 

Compte-tenu de la crise sanitaire du COVID-19 apparue début 2020, de la chute consécutive de l’activité économique et du niveau actuel des valorisations, Wendel concentre toute son énergie à accompagner au mieux les sociétés de son portefeuille pour les épauler dans leurs plans d'adaptation à cette crise sans précédent.

Nous poursuivons ainsi notre approche prudente des dernières années en ce qui concerne d’éventuelles nouvelles acquisitions et resterons plus sélectifs que jamais, sans pression pour investir.

Les autres aspects de nos ambitions demeurent d'actualité :

Développer et cristalliser de la valeur en poursuivant le développement à long terme des sociétés de notre portefeuille et en tirant avantage des opportunités de cessions, partenariats, mise en bourse et de réinvestissements disciplinés dans les sociétés lorsqu'elles sembleront avantageuses ;

Dans certains cas, investir aux côtés de partenaires partageant notre philosophie, comme déjà fait dans le passé ;

Rester vigilant en gardant un contrôle strict de la dette nette, pour la maintenir à un niveau bien inférieur à 2,5 Md€, tout en gardant un portefeuille équilibré entre actifs cotés et non cotés ;

Atteindre des objectifs financiers ambitieux : un taux de retour moyen aux actionnaires à deux chiffres, un dividende si possible en croissance année après année, et avec des rachats d’actions réguliers et opportunistes. 

Par la force des choses, la réalisation de nos objectifs est contrariée par les circonstances actuelles.

 

À terme, Wendel souhaite pouvoir proposer aux investisseurs un ensemble constitué d'environ une dizaine de sociétés en très grande majorité non cotées. Les actifs non cotés représenteront en règle générale autour de 50 % de l’actif brut, les actifs cotés et la trésorerie les 50 % restant.

La feuille de route sera réexaminée à l’occasion de la définition du prochain mandat du Directoire.

 

Wendel investit pour le long terme, comme actionnaire majoritaire ou de premier rang, principalement dans des sociétés non cotées ayant des positions de leader, afin d'accélérer leur croissance et leur développement.

Le modèle d'investissement de Wendel

Wendel investit dans des sociétés leaders de leur secteur ou qui disposent du potentiel pour le devenir.

Wendel sélectionne des entreprises bien positionnées pour capitaliser sur le dynamisme des zones à forte croissance et sur les grandes tendances économiques de long terme : évolutions démographiques, urbanisation, progression du pouvoir d’achat dans les pays en développement, croissance durable, besoin de confiance et de sécurité, digitalisation...

Croissance et transformation

Des entreprises bien positionnées pour capitaliser sur le dynamisme des zones à forte croissance et/ou des grandes tendances économiques de long terme, telles que : les évolutions démographiques, l’urbanisation, la croissance durable, le besoin de confiance et de sécurité, la digitalisation...

Avec un fort potentiel de développement rentable, et à long terme, passant à la fois par la croissance organique et des acquisitions créatrices de valeur.

Taille cible

Les investissements initiaux en fonds propres s’établissent entre 200 et 700 millions d’euros, avec de possibles réinvestissements ultérieurs.

Zones géographiques

Wendel privilégie les entreprises d’Europe et d’Amérique du Nord. Les sociétés sélectionnées présentent une forte exposition internationale ou développent une stratégie ouverte sur le monde.

Gouvernance

Wendel préconise une gouvernance équilibrée qui lui permet de jouer pleinement son rôle d’actionnaire de long terme. Wendel nomme des équipes managériales qui partagent sa vision.

Levier modéré

La dette à l’échelon des sociétés est sans recours sur Wendel. Cette dette doit être dimensionnée en fonction du profil de croissance et de trésorerie de chaque entité.

Investisseur responsable

Wendel ne réalise pas d’investissement dans des secteurs dont l’image nuirait à celle du Groupe ou serait en contradiction avec ses valeurs et sa politique d’investissement responsable.

 

Acquisitions réalisées par les filiales et participations

Les sociétés qui intègrent le portefeuille ont vocation à grandir à la fois par croissance organique et par des acquisitions créatrices de valeur. La croissance par acquisition fait partie intégrante du modèle de développement des sociétés du Groupe. 

Le plan de développement de chaque société prévoit une part de croissance via des acquisitions, généralement de taille modérée et créatrices de valeur. Les équipes de Wendel accompagnent les sociétés du Groupe dans la recherche d’acquisitions relutives. Elles les appuient dans le déploiement de leur stratégie de croissance externe, ainsi que dans la mise en place des financements nécessaires.

L’esprit d’entreprise au cœur du modèle

Afin d’associer ses principaux managers à la création de valeur du Groupe, Wendel a mis en place des systèmes de co-investissement, grâce auxquels ils peuvent investir à titre personnel dans les actifs du portefeuille. Ainsi, ils partagent les risques ou les bénéfices de ces investissements sur leur patrimoine propre.

Success Stories : développer les sociétés
dans la durée pour en faire des leaders

Wendel accompagne les sociétés sur le très long terme comme Capgemini ou BioMérieux. Il arrive que sa détention soit de plus courte durée. Mais chaque décision est prise dans l’intérêt durable de l’entreprise. Wendel favorise les acquisitions et les investissements industriels et porte une attention constante à l’innovation.

  • Capgemini : 1982-2006

    • 24 années de détention 
    • Création d’un leader mondial du consulting et des services IT
    • Chiffre d’affaires multiplié par 45
    • Mise en Bourse en 1985
    • Multiple d’investissement de 1,5x
    • Montant investi par Wendel : 1 290 millions d’euros
  • Biomérieux : 1988 - 2007

    • 19 années de détention
    • Création d’un acteur mondial des diagnostics in vitro ; leader mondial en microbiologie clinique et industrielle
    • 330 points d’amélioration de marge sur la période 2003-2007
    • Mise en Bourse en 2004
    • Multiple d’investissement de 4,4x
    • Montant investi par Wendel : 106 millions d’euros
  • Editis : 2004-2008

    • 4 années de détention
    • 400 points d’amélioration de marge sur la période
    • 6 acquisitions
    • Cession à un acteur industriel du secteur de l’édition, le groupe espagnol Planeta
    • Multiple d’investissement de 2,7x
    • Montant investi par Wendel : 183 millions d’euros
  • Stallergènes : 1993-2010

    • 17 années de détention
    • Création du leader mondial de l’immunothérapie allergénique
    • Chiffre d’affaires multiplié par 10
    • Cession à une société d’investissement familiale à forte spécialisation industrielle (Ares Life Sciences, fondée par la famille Bertarelli)
    • Multiple d’investissement de 35x
    • Montant investi par Wendel : 12 millions d’euros
  • Deutsh : 2006-2012

    • 6 années de détention
    • Soutien constant à l’innovation dans la crise
    • 500 points d’amélioration de marge sur la période
    • Cession au leader mondial de l’industrie de la connectivité, le groupe TE Connectivity
    • Multiple d’investissement de 2,5x
    • Montant investi par Wendel : 388 millions d’euros
  • Legrand : 2002-2013

    • 11 années de détention
    • Spécialiste mondial des infrastructures électriques et numériques du bâtiment
    • 2002-2012 : 55 % de croissance du chiffre d’affaires
    • Plus de 30 acquisitions
    • Introduction de nouveau en Bourse en 2006
    • Multiple d’investissement de 3,9x
    • Montant investi par Wendel : 659 millions d’euros